Roche de Hautepierre (881 m)

Randonnées dans le massif du Jura

Logo carteCaractéristiques

12 km (9 km)
4h30 (3h30)
881 m
540 m (502 m)
Logo dénivelée
379 m
() : avec variante v2 - descente directe vers Mouthier
Point d'exclamation Passage délicat dans la dernière montée sur la Roche (après le point 6)
Point d'exclamation Partie glissante dans la descente directe vers Mouthier (v2).

Logo carte Carte

Logo balisage Balisage

1 à 3 - aucun
3 à 4 -
4 à 5 -
5 à 7 -
7 à 12 -
12 à 1 -

Variante v1 :
5 à 8 -

Variante v2 :
10 à 2 -

Variante v3 :
12 à 1 -

Logo trace Trace

Tracé de l'itinéraire Roche de Hautepierre
Légende
Séparateur
Cette randonnée, une des plus belles de la vallée de la Loue, mène à l'imposante Roche de Hautepierre qui domine de 500 m la vallée de la Loue. Ce tertre rocailleux offre un splendide point de vue sur la haute vallée de la Loue, les plateaux et monts jurassiens et le Mont-Blanc par temps clair. L'itinéraire de descente permet de découvrir la partie basse des gorges de la Loue avec la grotte des Faux Monnayeurs et la source du Pontet. Depuis le départ de la randonnée jusqu'au sommet, les falaises de la Roche sont presque toujours visibles.
Nombreux chamois entre le bois du Mont Germain et Sur la Baume.
Cette randonnée est idéale en mi-saison : début mai, les cerisiers en fleurs resplendissent sur les pentes ensoleillées, en octobre les arbres ont pris leur parure d'automne et en décembre, les premières neiges font ressortir le sommet blanchi alors que le fond de vallée est encore verdoyant.
Point d'exclamation La dernière montée vers la Roche présente un passage délicat sous les falaises ouest : pierrier accentué par un éboulement récent, pente raide, sentier escarpé. Prudence. Pour les randonneurs occasionnels, préférer la variante de montée (v1) en suivant le GR 595, qui, elle, ne présente aucune difficulté.
Jumelles et lampe torche conseillées.
Séparateur

Appareil photo Galerie de photos

Logo Départ Petit parking près du pont sur la Loue.
Accès : Depuis Ornans, continuer la D 67 en remontant la vallée de la Loue jusqu'à Mouthier-Haute-Pierre. En arrivant au village, bien avant les premières maisons, prendre une petite route (indication embarcadère) qui descend à droite pour rejoindre le pont sur la Loue. Le traverser et trouver un petit parking au niveau d'une fontaine juste après sur la droite. Sinon, possibilité de se garer sur la place de l'église sur la D 244.
Voir plan (© Via Michelin).

1 Admirer le beau paysage au bord de la rivière. Au-dessus du village qui nous surplombe, on aperçoit la Roche de Hautepierre, plus à droite, les falaises abruptes des gorges de la Loue. Après avoir traversé le pont en direction du village, tourner à droite, laisser une rue qui monte à gauche puis trouver à gauche derrière la maison le sentier du Petit Crouzier. Il rejoint vite un chemin herbeux (Chemin de Crouzier) que l'on prend à gauche et qui longe un beau mur de pierres taillées. On parvient rapidement à une rue.

2 Prendre à gauche puis tout droit pour rejoindre la D 67 (belle vue sur la Roche). Prendre à gauche puis rapidement à droite la D 244 direction Hautepierre-le-Châtelet. On passe dans des rues étroites et on parvient à la place principale du village où trône la magnifique église Saint Laurent. Cette église de style gothique construite au XVIème siècle, légèrement remaniée au XVIIème présente un magnifique clocher en tuf (porche du XVIème siècle) qui a conservé sa flèche octogonale haute de 43 m. A noter également que s'élevait en ces lieux, dès le IXème siècle le monastère de Saint Pierre de Hautepierre désaffecté à la révolution et dont il ne reste aujourd'hui qu'un bout de cour. Continuer en empruntant la rue Pavée qui démarre derrière la mairie à gauche, puis à droite la rue Robert Dame. Passer devant une fontaine-lavoir et deux très jolies maisons vigneronnes récemment restaurées. Laisser partir un sentier balisé à droite (Chemin de la Doye). A la croix de pierre, prendre l'impasse à droite.

3 Au niveau des gîtes, suivre le chemin qui monte tout droit (pancarte direction roche de Hautepierre). Il monte entre des murs de soutènement en pierres sèches et débouche sur la route avant de reprendre immédiatement à droite entre les vergers. Un peu plus haut, on laisse un chemin herbeux à droite lorsque le chemin principal s'infléchit à gauche et débouche sur la route. La traverser pour emprunter un chemin goudronné en face. Au bout d'un petit kilomètre, on parvient à un replat et à une prairie.

4 Juste après le passage canadien, on rejoint le balisage du GR 595 venant de gauche. Suivre alors ce balisage en continuant le chemin tout droit sur une centaine de mètres en passant devant un abri puis, devant un vieux saule marqué de nombreuses traces de balisage qui invite à quitter le chemin, monter à droite à travers prés, pleine pente dans une plantation de cerisiers (balisage GR). Arrivé au-dessus de la plantation, chercher à droite un passage entre les buissons (marque GR) et rejoindre un replat où l'on distingue un petit poteau rond dans l'herbe (réseau d'eau). Monter alors à gauche pour bientôt passer la clôture grâce à un passage aménagé. On débouche à nouveau sur la route de Hautepierre-le-Châtelet 5.

Ici, deux possibilités s'offrent au randonneur.

5 L'itinéraire décrit ici est celui présentant les difficultés. Suivre la route à gauche sur 1 km direction Roche de Hautepierre (55 min). 500 m environ après le lacet, laisser un premier chemin forestier monter à angle aigu à gauche.

6 Un peu plus loin, au niveau d'une ancienne carrière, on trouve un petit sentier escarpé qui démarre (poteau indicateur Roche de Hautepierre (35 min) et panneau en bois sur les rochers Escalade Roche de Hautepierre). On parvient sous les imposantes falaises de la Roche où les grimpeurs viennent souvent s'adonner à leur passion. Prendre le sentier qui continue à monter à gauche (à droite, vue sur le sommet et sa croix). Point d'exclamationPoint d'exclamation Sentier très escarpé débutant par un pierrier sous les falaises avec un éboulement récent qui peut contraindre certains à mettre un peu les mains pour le gravir (juste 10 m à passer). Après, le sentier continue en s'élevant rapidement dans une pelouse caillouteuse ! Prudence recommandée !

On débouche sur la crête sommitale. Suivre le sentier à droite et longer les falaises jusqu'à la nouvelle table d'orientation installée en 2005. Magnifique panorama sur la vallée, le village de Mouthier-Haute-Pierre et ses vergers en contrebas, les gorges de la Loue, la Roche du Moine et les Rochers du Capucin en face, le Mont Poupet, le Mont Mahoux et les hauts de Bolandoz au sud-ouest, les collines du faisceau bisontin (Montfaucon, Chapelle-des-Buis) et le premier plateau au nord, l'anticlinal du Crêt Monniot - Mont Pelé au sud-est et plus loin, le sommet du Chasseron, les Aiguilles de Baulmes, le Suchet, le Mont d'Or, la Dent de Vaulion, et le Mont Tendre au sud, accompagnés du Mont-Blanc par temps très clair. Remarquer le magnifique parterre de fleurs dans la prairie derrière nous : Gentianes jaunes en juin et gentianes champêtres (rose-violet) en septembre. Poursuivre jusqu'à la croix sommitale (881 m).

Devise franc-comtoise sculptée sur une façade
Devise franc-comtoise sculptée sur une façade
d'une maison de Hautepierre-le-Châtelet.

7 A la croix, le village de Hautepierre-le-Châtelet se découvre. Le rejoindre par le bon sentier aménagé (balisage GR) qui descend le long de l'arête est en passant devant un oratoire (deux panneaux d'interprétation présentent les villages de Mouthier-Haute-Pierre et d'Hautepierre-le-Châtelet). Après de nombreux escaliers, on parvient au village au niveau du cimetière.

8 A l'intersection, traverser la D 244 pour prendre la rue en face. Elle tourne à gauche peu après pour longer bientôt l'église. Ne pas rater peu avant le magnifique bas-relief représentant la devise franc-comtoise ("Comtois rends-toi, nenni ma foi") sur la façade d'une maison à droite de la rue. Continuer tout droit jusqu'à la fourche où l'on prendra la petite route de droite direction Pontarlier.

9 La quitter peu après pour un chemin qui débute à droite à la croix. Emprunter un premier passage aménagé en bois, traverser la pâture tout droit en longeant bientôt une clôture à main gauche. On se rapproche peu à peu du bord de la pente. Après un autre passage aménagé, on pénètre en sous-bois pour en ressortir juste après. Suivre à nouveau la lisière du bois puis y rentrer franchement après une dizaine de mètres. Il fait sombre sous ce bois où l'on rencontre souvent des chamois. On arrive à un embranchement de chemins (panneau indicateur).

10 D'ici, l'itinéraire principal continue en suivant le GR à gauche direction La Baume et sa belle prairie. Mais il est possible de rejoindre directement Mouthier-Haute-Pierre par le sentier de droite balisé en jaune et bleu (variante v2).

Point d'exclamation Pour les randonneurs curieux et expérimentés, il est possible de rejoindre le bord des falaises des gorges d'où l'on profite d'une magnifique vue sur le village de Mouthier-Haute-Pierre et les falaises abruptes des gorges de la Loue (itinéraire non spécifié sur le plan ci-dessus - carte au 1/25000 absolument nécessaire). Commencer par descendre par le sentier balisé bleu et jaune vers Mouthier-Haute-Pierre. Après 100 m environ, dans un virage à droite, une petite sente part à gauche pour remonter un peu (anciennes traces de balisage bleu et jaune). La suivre jusqu'au passage de la crête. Quitter alors cette sente qui part à gauche rejoindre la prairie pour continuer tout droit dans le sous-bois herbeux. On longe des falaises à main droite pour arriver soudain au-dessus de l'à-pic. Point d'exclamation Attention, itinéraire hors sentier, nombreux passages délicats aux abords de falaises abruptes. Prudence, danger ! On peut rejoindre le GR en suivant les falaises pour arriver en bas de la prairie précédente, puis en rejoignant son extrémité sud-est. On passe alors au-dessus de la première cascade de Syratus sans pouvoir l'apercevoir. Rappel, cette variante traverse des pâtures. Eviter la saison de pacage et respecter les lieux.

Traverser la prairie. Dans le bois, laisser un chemin montant à gauche pour toujours suivre le chemin du bas. Après un large virage à gauche, on rejoint un chemin caillouteux (panneau indicateur).

11 Prendre à droite en direction de la grotte des Faux Monnayeurs et de l'Usine électrique. Le chemin descend gentiment, tourne à droite en laissant un chemin à gauche sous une ligne électrique, et rejoint bientôt, après un virage en épingle, la route départementale D67. La traverser pour continuer par le sentier en face menant à la grotte des Faux Monnayeurs et à la source du Pontet. Peu après la route, continuer à descendre par le sentier de gauche (celui de droite retourne directement à Mouthier-Haute-Pierre). Faire un petit aller-retour pour voir la grotte des Faux Monnayeurs en passant entre deux blocs de falaises. L'accès à l'entrée de la grotte se fait au moyen d'une échelle. Elle ne présente pas grand intérêt géologique mais le cheminement à l'intérieur est très facile. Plus bas, on découvre la source du Pontet et sa petite cascade. Des vestiges d'une ancienne échelle qui permettait de monter au-dessus de la cascade sont encore visibles. Revenir un peu sur ses pas pour passer le ruisseau sur une passerelle. On suit celui-ci jusqu'à la Loue toute proche. Emprunter une autre passerelle pour arriver rive gauche et rejoindre le sentier des gorges. Prendre à droite pour arriver à l'Usine hydro-électrique d'EDF.

12 D'ici, le retour à Mouthier-Haute-Pierre s'effectue soit par la rive droite (variante v3), soit rive gauche. L'itinéraire de la rive gauche et plus sauvage et permet de découvrir une deuxième grotte: la Baume Archée. Pour l'emprunter, ne pas traverser sur le pont mais prendre le passage bétonné en balcon le long du bâtiment de l'usine (balisage jaune et bleu). Le sol tremble sous nos pieds à cause des vibrations des alternateurs. Continuer par le sentier parfois un peu glissant qui longe la Loue de haut. Après un passage encaissé entre deux petits rochers, on parvient à une échancrure. La Baume Archée est juste au-dessus, mais on ne la voit pas. On peut monter la voir tout droit, mais c'est très glissant. L'on préférera continuer un peu en restant sur le sentier pour arriver de l'autre côté de l'échancrure. On trouvera alors une sente à gauche à angle aigu qui conduit à flanc à la grotte. revenir sur le sentier principal et continuer la chevauchée dans les gorges. Peu après, un sentier descendant du Moine de la Vallée nous rejoint à gauche. Continuer tout droit. Le sentier mène directement au départ après un dernier kilomètre.

[Variante v1 (montée par le GR 595) : Depuis le point 5, traverser la route pour poursuivre par le chemin caillouteux en face balisé rouge et blanc. Il monte et rejoint la D244 peu avant Hautepierre-le-Châtelet. Prendre la route à droite pour rejoindre le village. A l'entrée (8), prendre la première rue à gauche, passer devant le cimetière et rejoindre la croix sommitale par le sentier aménagé en escaliers. 7 Du sommet, revenir sur ses pas jusqu'au village en suivant l'itinéraire principal.]

[Variante v2 (descente directe vers Mouthier-Haute-Pierre) : Depuis le point 10, prendre à droite le sentier qui démarre et descend par lacets dans le bois. A une intersection, continuer à descendre à droite à flanc et retrouver d'autres petits lacets. Passer à travers une végétation plus basse. Point d'exclamation Attention, le sentier peut être glissant par endroits et son entretien est souvent aléatoire. Rejoindre un bon sentier, prendre à gauche pour sortir du bois. Le sentier traverse les vergers et arrive aux premières maisons où l'on trouve une petite route. La suivre à gauche, traverser la D67 et prendre la rue qui descend en face. Après un virage à droite, on retrouve l'itinéraire de montée (point 2).]

[Variante v3 (retour Mouthier-Haute-Pierre par rive droite) : Depuis le point 12, traverser le pont et remonter quelques centaines de mètres sur la petite route d'accès à l'usine électrique. Dans un virage à droite peu après un pylône électrique, on trouve un sentier direction Mouthier-Haute-Pierre. Il rejoint un bon sentier au niveau d'un lacet. En continuant tout droit, on aperçoit en contrebas une petite plage (table de pique-nique). On rejoint l'embarcadère. A droite, on attend la belle cascade de Syratus cachée dans les bois. On peut s'en approcher en empruntant le sentier rive droite qui grimpe un peu. Rentrer par la petite route qui longe la Loue et ses anciens moulins-usines. Cet itinéraire, malgré ses petites routes, permet une large vue sur la Loue contrairement à la rive gauche qui n'offre que peu de vue dégagée sur la rivière.]

Appareil photo Galerie de photos

Liens

Itinéraire parcouru pour la dernière fois en septembre 2005 (novembre 2007 pour l'ascension de la Roche elle-même)

© Les photos contenues dans ce site sont l'œuvre et la propriété de son auteur. Merci de ne pas les utiliser à des fins autres que personnelles.
Valid XHTML 1.1! Valid CSS ! Flux RSS 2.0 Dernière mise à jour: 16/12/2007