Fort de la Dame Blanche - Forêt de Chailluz

Randonnées dans le massif du Jura

Logo carteCaractéristiques

10 km
3h30
605 m
269 m
Logo dénivelée
336 m
Prudence aux abords des falaises de la crête de la Dame Blanche.

Logo carte Carte

Logo balisage Balisage

1 à 3 -
3 à 5 - aucun
5 à 7 -
7 à 8 -
8 à 11 - aucun
11 à 1 -

Logo trace Trace

Tracé de l'itinéraire Fort de la Dame Blanche - Forêt de Chailluz
Légende
Séparateur
Aux portes de Besançon, la forêt de Chailluz offre un cadre idéal pour de belles promenades grâce à ses nombreux chemins et sentiers. Depuis peu, une expérience est menée pour rendre la forêt aux piétons. Ainsi, seules la D486 menant à Marchaux et les routes forestières des Chapelets et du Fau du Carré permettant l'accès respectivement aux Grandes et aux Petites Baraques sont ouvertes à la circulation.
L'itinéraire proposé permet de découvrir les différents aspects des lieux : la sylviculture et l'exploitation de cette "forêt jardinée" de plus de 1600 ha, sa flore grâce notamment au sentier floristique du Creux Vivier, sa faune en parcourant le parc de vision animalier (cerfs, chevreuils, daims et sangliers en semi-liberté) et sa géologie. En effet, la forêt de Chailluz, située sur les Avant-Monts du Jura, est caractéristique des forêts sur sol karstique. Ainsi, on y verra de nombreuses dépressions humides ou dolines à la flore si particulière (fougères, ...), un sol calcaire relativement sec sans réel ruisseau - l'eau circulant en profondeur -, de nombreuses pierres (comme le suggère le nom de la forêt qui dériverait du mot "chaille"=pierre) affleurant du sol ou s'élevant sur plusieurs dizaines de mètres comme les très jolies falaises de la crête nord que l'on suivra un bon moment pour parvenir au fort de la Dame Blanche.
Depuis le fort, à proximité de l'aire d'envol, un belvédère avec table d'orientation a été aménagé afin de profiter pleinement de la très belle vue sur la vallée de l'Ognon, les collines de Gy jusqu'aux sommets des Vosges.
A noter malheureusement la présence de l'autoroute A36 qui déchire la forêt en deux, mais dont la présence n'est réellement perturbante qu'aux abords directs des ponts.
Jumelles conseillées.
Séparateur

Appareil photo Galerie de photos

Logo Départ Au second parking des Grandes Baraques ("Le Frasillot").
Accès : Sortir de Besançon par la N 83 en direction de Montbéliard. Au gros carrefour à la sortie de la ville, suivre la D 486 direction Marchaux. Après 2,5 km environ, on trouve à gauche la route d'accès aux Grandes Baraques.
Voir plan (© Via Michelin).

1 Du parking, chercher à gauche du plan du parc de vision animalier de la forêt de Chailluz un bon sentier balisé en rouge et jaune (GR de Pays Ceinture de Besançon). Le suivre vers la droite. Ce bon sentier laisse à main droite une grande clairière, serpente dans le sous-bois, laisse un layon à gauche avant de rejoindre le Chemin des Plaines. Suivre ce chemin caillouteux à gauche. 2 Après 700 m, à la fin d'une grande courbe à droite, quitter ce chemin pour un layon à droite qui pénètre dans un sous-bois dense et passe quelques dolines. Le sentier, très rectiligne, croise deux chemins forestiers. A la troisième intersection, on tourne perpendiculairement à gauche pour rejoindre la route forestière (RF) du Ramier et les Petites Baraques.

3 Prendre alors la petite route à droite qui passe peu après sur l'autoroute A 36. Après le pont, suivre la petite route de droite et s'éloigne peu à peu du bruit des voitures. A la fourche suivante, emprunter à gauche la RF de Genau, goudronnée sur cette première partie. 4 150 m plus loin, chercher un sentier bien marqué qui commence à gauche. Il permet de monter directement sur la crête puis au fort de la Dame Blanche sans emprunter la route forestière tout en la suivant plus ou moins. Il coupe trois fois cette RF dorénavant caillouteuse avant de la rejoindre au-dessus de Tallenay (point coté 472 m sur la carte). 5 Chercher alors une petite sente mal marquée en face qui rejoint le sentier de la crête à seulement quelques mètres de là (balisage jaune et bleu). Le suivre à droite dans le sens de la montée.

6 Après 600 m, on rejoint à nouveau la RF du Genau que l'on suit un instant sur la gauche pour parvenir à un petit col. La RF continue à droite tandis qu'un chemin file à gauche dans le bois du Chanois et un autre tout droit descend vers Bonnay. Ne prendre aucun de ces chemins mais chercher en face un sentier (toujours balisé jaune et bleu) qui démarre un peu à gauche de la RF. Il parvient juste au niveau de la crête et la suivra dorénavant en ondulant à flanc de falaise jusqu'au fort de la Dame Blanche. Tout au long de la crête, de nombreuses échappées sur la vallée de l'Ognon commencent à apparaître. Attention Prudence aux abords des falaises ! Après un bon kilomètre, on rejoint la RF sans la suivre, mais en continuant toujours le sentier au plus près des falaises. La route n'est qu'à quelques mètres à main droite. Après 1,5 km, on parvient au belvédère du fort de la Dame Blanche au niveau d'une aire d'envol pour deltaplanes.

7 D'ici, la vue porte en contrebas sur la vallée de l'Ognon et ses villages, plus loin sur les Monts de Gy et on distingue nettement les sommets vosgiens (Ballon de Servance, Grand Ballon, Ballon d'Alsace, ...) au nord-est. Remarquons que la cote d'altitude indiquée sur la table d'orientation (619 m) ne correspond plus à celle de la carte IGN (605 m).

Dos au belvédère, faire un petit aller-retour à gauche jusqu'à l'entrée du fort de la Dame Blanche en passant devant deux avant-postes en ruines. Le nom du fort viendrait d'une légende régionale qui raconte qu'une dame blanche serait apparue à des voyageurs attardés dans ces bois. Construit en 1878 par l'armée, faisant partie de la ceinture fortifiée bâtie autour de Besançon après la guerre de 1870, ce fort est le plus haut de la vingtaine d'ouvrages qui entoure la ville. Mais comme ses semblables, il n'a jamais réellement servi.

Pour le retour, ne pas continuer par le chemin qui contourne le fort (aucun intérêt particulier) mais redescendre un instant par la RF de Genau pour trouver 100 m plus loin sur la gauche un bon sentier dénommé Chemin de la Charrière du Fort balisé VTT. On passe devant des ruines, vraisemblablement d'anciennes tranchées militaires servant à protégées le fort, puis le sentier dévale franchement la pente. A la fourche, continuer par le sentier de gauche, puis laisser un sentier venant de gauche. On rejoint alors la RF du Bas de la Côte juste après qu'un sentier nous ait rejoint sur la droite. 8 Prendre alors à droite pour parvenir à un carrefour. Suivre la petite route de gauche qui longe bientôt l'autoroute avant de passer dessous.

9 Après le passage sous le pont (bassin de décantation à gauche), continuer tout droit le Chemin de la Soue aux Cochons en passant la barrière. Après 600 m, on parvient à une clairière aménagée à gauche (étrangement absente sur la carte). 10 Quitter alors le chemin pour emprunter le sentier qui démarre à gauche et qui longe la clairière par la gauche. On parvient rapidement à un sentier bien tracé sinuant dans la forêt : il s'agit du sentier floristique du Creux Vivier. Le suivre vers la gauche. Tout au long du parcours, on trouve de nombreux panneaux (simple identification pour les plantes et les arbustes, présentation plus détaillée pour la plupart des arbres). Ce sentier est très bien entretenu et à chaque panneau correspond son espèce bien présente et dégagée. L'itinéraire coupe une première fois une sommière balisée GR de Pays (jaune et rouge). Continuer le sentier floristique en face pour descendre peu après au fond d'une belle et sombre doline où vous attendent de magnifiques fougères. Puis un layon rejoint le sentier par la gauche. Continuer à droite pour revenir sur la sommière balisée GR de Pays au niveau du panneau d'accueil du sentier floristique.

11 Le quitter alors pour prendre à gauche et suivre le balisage jaune et rouge. A la fourche, suivre à droite, puis traverser la route pour parvenir aux Grandes Baraques. Passer devant la chaudière à bois devant laquelle un grand panneau explique son fonctionnement et ses avantages. Sur la place centrale, prendre à droite pour revenir au parking du départ.

[Variante : Depuis le point 9 après le passage sous l'autoroute, on peut partir à droite par le chemin parallèle à l'autoroute. Il permet après avoir tourner à gauche à la prochaine intersection de traverser le parc de vision animalier entre l'enclos des cerfs et celui des daims. Avant d'arriver au parking, on longe également l'enclos des sangliers.]

Pour ceux qui n'ont pas choisi la variante, on peut compléter la randonnée par un tour dans le parc de vision animalier qui plaira certainement aux enfants.

Appareil photo Galerie de photos

Liens

Itinéraire parcouru pour la dernière fois en août 2005.

© Les photos contenues dans ce site sont l'œuvre et la propriété de son auteur. Merci de ne pas les utiliser à des fins autres que personnelles.
Valid XHTML 1.1! Valid CSS ! Dernière mise à jour : 17/10/2007